Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 01:07

le bear butte

 

tous les quatre ans se réunissent à Bear Butte, dans le Sud Dakota, des Cheyennes hommes et femmes qui, durant quatre jours vont jeûner et prier le grand esprit. Le rite de Bear Butte a des origines très lointaines : il y a bien longtemps, alors que les Cheyennes n’étaient pas encore parqués dans une réserve, ils vivaient dans la région de Bear Butte.
Un jour, alors que leur peuple mourrait de faim, deux guerriers entreprirent de faire une ultime expédition pour trouver de la nourriture. Ils montèrent sur la Bear Butte et rencontrèrent deux personnes sacrées : Grand Mère et Grand Père. Ces derniers leur offrirent de la viande et de l’eau et les invitèrent à rejoindre leur peuple pour les nourrir. Puis, ils leur expliquèrent que, tous les quatre ans, des hommes et des femmes devraient jeûner pendant quatre jours et quatre nuits (le chiffre quatre est sacré chez les Cheyennes) pour obtenir le soutien et l’aide du Grand Esprit et la prospérité du peuple Cheyenne

cette cérémonie est un des évènements le plus importants dans la vie des Indiens et fait l’objet de la première page du journal Lakota Times. De plus, les Indiens sont si attachés au lieu de Bear Butte qu’ils réclament régulièrement au sénateur du Sud Dakota la restitution de ce site aux peuples Sioux et Cheyenne.

 Les pow-wow

Les pow-wow sont de gigantesques concours de danses inter-tribaux qui réunissent chaque été jusqu’à 600 danseurs venus de toutes les réserves des Etats-Unis.

Les pow-wow sont organisés dans de gigantesques « arènes » appelées « bowery », constituées d’une grande piste de danse et d’un hémicycle de gradins de bois.

Les pow-wow commencent par une « grande entrée » où tous les danseurs envahissent en cadence le « bowery » sous le drapeau américain et le drapeau de la réserve qui accueille cette manifestation. Les danseurs sont accompagnés par des tambours dont le « beat » symbolise le pouls du Grand Esprit, et de chants traditionnels.

Les concours par catégorie suivent en fonction de trois catégories déterminées selon trois types de costumes différents :

  1. les « fancy dancers », portent un costume fait de longues tresses de couleurs ;
  2. les « traditionnal dancers », dont le costume est fait de peaux de bêtes ;
  3. les « grass dancers », ont des costumes de plumes.

Les femmes bénéficient d’une catégorie en plus appelée « jingle » et il existe également des danses par couple comme la « rabbit dance » par exemple.

Tous rivalisent d’audace et de talent pour emporter le premier prix dans leur catégorie.

Mais les pow-wow offrent aussi la possibilité à des étrangers ou à des Indiens qui n’ont pas de costumes de se rassembler sur la piste avec les danseurs pour exécuter une danse dite « sociale ». Elles sont très émouvantes car elles témoignent d’une solidarité exceptionnelle entre hommes et femmes de tout horizon.

Le « give away » est une cérémonie qui fait partie des festivités. Une famille indienne rassemble dans le « bowette » des centaines de cadeaux allant du service à thé jusqu’à la couverture indienne en passant par les boites de céréales ou plats cuisinés de bison… puis les distribue à des amis, des proches ou des visiteurs pour le simple plaisir d’offrir et manifester leur estime pour l’autre et la solidarité qui doit être entre les individus.
 les cérémonies constituent l’âme de la vie indienne dans les réserves. De génération à génération, elles transmettent l’esprit indien et font perdurer une culture que l’américanisation des réserves ne pourra jamais gommer.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : The cheyenne's girls
  • : association de danse country du Coudray Montceaux
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

Liens