Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 22:05

Saint Patrick serait né en 393 à Kilpatrick, en Écosse. À l'âge de 16 ans, il fut capturé par des Irlandais et amené sur l'île où il fut réduit en esclavage. Après 6 ans où il pria intensément, il revint en Ecosse.
Dans un rêve, les Irlandais le supplièrent de revenir avec eux. Pendant plusieurs années, Patrick alla se former en Gaule. Quadragénaire, il revint en Irlande pour fonder des couvents et des monastères dans toute l'île.

plusieurs historiens s'accordent à dire que la couleur de Saint Patrick est le bleu et non le vert. Cette teinte de bleu peut toujours être vue sur d'anciens drapeaux irlandais et était utilisée sur les drapeaux de l'Armée Citoyenne Irlandaise
Le vert de la Saint Patrick a fait son apparition en 1798 pendant la rébellion irlandaise quand le trèfle est devenu un symbole du nationalisme.

La Saint-Patrick tombe en pleine période de Carême pendant laquelle les abus en tout genre sont particulièrement mal vus dans la religion catholique. Jusqu'en 1961, une loi imposait aux pubs d'Irlande de fermer ce soir-là.

La fête de la Saint-Patrick compte de nombreux symboles, dont celui du Leprechaun, un petit bonhomme vert de 1 pied (soit environs 33 cm), avec la barbe et les cheveux roux, et qui porte un chapeau haut de forme et des chaussures à boucle. Petit elfe avare, mais qui détient un trésor de pièce d'or et qui a un goût certain pour la boisson. Selon la légende, on peut réussir à forcer un Leprechaun à nous révéler la cachette de son trésor qui se trouve au pied d'un arc-en-ciel, car il doit accorder 3 vœux aux humains qui réussissent à l'attraper, mais attention, il est aussi très rusé et malicieux.

C’est la ville de New York qui abrite la plus grande parade pour la Saint-Patrick, avec plus de deux millions de spectateurs sur la Cinquième avenue, devant les tours du sanctuaire dédié à Saint-Patrick, construit au XIXe siècle dans le style flamboyant. Les premières manifestations de la Saint-Patrick à New York remontent à 1762, quand les soldats irlandais défilèrent dans la ville le 17 mars. Le jour de la Saint-Patrick, la colonie irlandaise de San Francisco organise un grand défilé dans les rues. La statue de l’évêque évangélisateur de l’Irlande est ainsi promenée sur un char décoré aux couleurs nationales.

La fête de Saint-Patrick est célébrée par les Irlandais du monde entier, expatriés ou descendants des nombreux émigrants, et sa popularité s’étend aujourd’hui vers les non-Irlandais qui participent aux festivités et se réclament « Irlandais pour un jour ». Les célébrations font généralement appel à la couleur verte et à tout ce qui appartient à la culture irlandaise : la fête de Saint-Patrick telle que pratiquée aujourd’hui voit les participants, qu’ils soient chrétiens ou pas, porter au moins un vêtement avec du vert, assister à des « parades », consommer des plats et des boissons irlandaises, en particulier des boissons alcoolisées (bières et stout irlandaises, comme la Murphy's, Smithwick’s, Harp ou Guinness, ou des whiskeys, des cidres irlandais, des Irish coffee).

La première célébration connue dans les colonies américaines eut lieu à Boston en 1737, et la première célébration à New York se passa dans la taverne « Crown and Thistle » en 1756.

Les premiers participants américains à cette célébration étaient des hommes fortunés. Toutefois, à la suite de l'indépendance des colonies de la Grande-Bretagne, des Irlandais catholiques de tous les milieux sociaux se trouvèrent de plus en plus attirés aux États-Unis par la promesse de la liberté religieuse, et les festivités de la Saint-Patrick commencèrent alors de prendre un côté populaire.

En 1827, le Parlement britannique modifia la loi entravant l'émigration des Irlandais, et dès 1835 plus de 30.000 d'entre eux arrivaient tous les ans à New York. Ces vagues d'émigrés peu instruits et pauvres constituèrent au tout début une menace pour les Irlandais qui étaient déjà bien établis aux États-Unis en tant que policiers, sapeurs-pompiers et cheminots et qui avaient peur de perdre leur position dans la société, mais la loyauté des nouveau-venus envers leur pays adoptif fit vite disparaître cette menace. Au fur et à mesure de l'accroissement du nombre d'Américains d'origine irlandaise, les festivités de la Saint-Patrick prirent de l'ampleur, tout comme le pouvoir politique des habitants irlandais de grandes villes telles que Boston, New York, Chicago et La Nouvelle-Orléans.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : The cheyenne's girls
  • : association de danse country du Coudray Montceaux
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

Liens