Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 23:24

George WASHINGTON

22 février 1732 - 14 décembre 1799

1er Président
1789 - 1
797

né à Pope's Creek
colonie britannique de VIRGINIE

Father of His County
The Sage of Mount Vernon

Trouvant que serrer la main était en dessous de la dignité d'un Président, George WASHINGTON préférait s'incliner pour accueillir ses invités. Pour éviter d'être contraint à une poignée de main, il plaçait une main sur son épée et tenait son chapeau avec l'autre.

George WASHINGTON, d'ascendance essentiellement anglaise, descend aussi du premier émigré français en Virginie en Amérique, un huguenot originaire de l'île de Ré, nommé Nicolas Martiau (1591-1657).

George WASHINGTON n'a jamais vécu à la Maison Blanche. A l'époque, la capitale des Etats-Unis était Philadelphie.
Il a fait le plus court discours d'investiture de l'histoire : 133 mots en moins de 2 minutes.
Il est le seul président à avoir été unanimement élu, et le seul président qui ne représentait aucun parti.
Il a refusé de percevoir son salaire, qui était de 25 000 $ annuels.

George WASHINGTON cultivait le chanvre en grande quantité, et était un distributeur de vins et spiritueux prospère.

George WASHINGTON est le plus important des Pères fondateurs des États-Unis.
De nos jours, les Américains affirment "vénérer Washington, aimer Lincoln et se rappeler Jefferson".

John ADAMS

30 octobre 1735 - 4 juillet 1826

2ème Président
1797 - 1
801

né à Braintree (Quincy aujourd'hui)
MASSACHUSETTS

Atlas of Independence
The Duke of Braint
ree

John ADAMS est le 1er président à avoir vécu à la Maison Blanche.

John ADAMS et Thomas JEFFERSON sont morts tous les deux le même jour : le 4 juillet 1826, soit exactement 50 ans après la signature de la Déclaration d'Indépendance.

John ADAMS avait appelé son chien "Satan".

Lors de leur visite de la maison de Shakespeare à Straford-upon-Avon, John ADAMS et Thomas JEFFERSON ont entaillé le bois de la chaise de Shakespeare avec un couteau pour en ramener un petit morceau en souvenir...

Thomas JEFFERSON

13 avril 1743 - 4 juillet 1826

3ème Président
1801 - 1
809

né à Shadwell
VIRGINIE

Man of the People
Sage of Montice
llo

Thomas JEFFERSON a été le 1er président à être investi à Washington.

Il détestait parler en public et évitait d'avoir à prononcer des discours. En 1801, il arrêta la pratique du "State of Union" mise en place par George WASHINGTON, en ne prononçant pas le discours lui-même devant le Congrès, délivrant à la place un état des lieux écrit.

Il parlait 6 langues : l'anglais, le latin, le grec, le français, l'espagnol et l'italien, et disposait de la plus importante bibliothèque privée des États-Unis (6 500 ouvrages environ en 1815).

Thomas JEFFERSON était un œnologue et amateur de bonne cuisine. Ainsi, pendant sa présidence, il offrait toujours les meilleurs vins à ses convives.

Thomas JEFFERSON fut le rédacteur d'une partie de la Déclaration d'indépendance.
Il est mort exactement 50 ans après la signature de celle-ci, le 4 juillet 1
826 (comme John ADAMS).

Il est aussi celui qui doubla la superficie des États-Unis par l'achat de la Louisiane.

Published by the cheyenne's girls
commenter cet article
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 23:20

Aux États-Unis, c'est en 1872 que Julia Ward Howe lança l'idée de la fête des mères. Elle organisait une célébration spéciale à cette occasion à Boston à tous les ans. L'idée fut reprise en 1907 par une autre américaine de Philadelphie, Ana Jarvis. La première célébration eut lieu le deuxième dimanche de mai, à Grafton, Virginie de l'Ouest. Cette date était l'anniversaire du décès de la mère d'Ana. L'année suivante, la fête fut aussi célébrée à Philadelphie.

Ana Jarvis entreprit une importante campagne pour instituer la Fête des Mères sur le plan national et en 1911, cette fête était célébrée dans à peu près tous les états américains. En 1914, le président Woodrow Wilson fit de la Fête des Mères une fête officielle devant se tenir le 2ème dimanche de mai.

Published by the cheyenne's girls
commenter cet article
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 22:50

L'or a toujours exercé un grand pouvoir sur les hommes. Sa découverte permet de croire à l'acquisition rapide de la richesse et de la puissance, mais il ne contribue pas forcément à faire le bonheur de ceux qui le possèdent. Toutefois, il est à l'origine des déplacements de foules, de la création de villes, des guerres, etc. Depuis la nuit des temps, les hommes ont déplacé des montagnes pour accéder à ce noble métal. Telle est l'histoire des Ruées vers l'or (Gold Rush pour les puristes).

C'est une fièvre qui prit naissance aux Etats-Unis en 1799 (Caroline du Nord), s'étendit jusqu'en Géorgie en 1829 pour atteindre la côte Ouest en 1848 (Californie). Cette date marqua le début de la plus grande ruée vers l'or jamais connue. Mais également la plus forte migration de populations de l'histoire pour l’exploitation des gisements d'or nouvellement découverts. C’est le plus grand rush et l’époque des "forty-niners" : ainsi nomme-t-on toutes les personnes venu se précipiter vers la Californie.

C'est un artisan charpentier prénommé James W. Marshall qui en fut la cause en ce 24 janvier 1848. Inspectant le canal d’entrée d’eau de la scierie appartenant à John Sutter, il découvrit les premières pépites d’or. La nouvelle fit l'effet d'une bombe jusqu'en Europe et Asie. Une marée humaine de milliers de pauvres travailleurs traversèrent l'Atlantique, persuadés de faire fortune dans un pays où l'or se ramassait comme des cailloux. Ils seront des centaines de milliers entre 1848 et 1859 à tenter leur chance en rêvant de devenir riches.

en 1857 la découverte, au Nevada, d'un nouveau filon baptisé le "Comstock Lode" provoque une nouvelle ruée avec l de chercheurs d’or. A peine les prospecteurs ont-ils trouvé quelques grammes d'or sur quelques placers (claim en anglais), qu'ils installent un premier camp de toile. Comme le filon s'avère fructueux, les baraquements apparaissent avec l'arrivée des premiers commerçants (citer des films célèbres) Ces derniers feront plus rapidement fortune que ceux qui partent vers la mine avec pelle et pioche ou vers la rivière avec le tamis et la batée. Ce fut notamment le cas de Levis Strauss qui inventa et commercialisa le fameux jean’s (un pantalon résistant pour les orpailleurs et les mineurs).

Published by the cheyenne's girls
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 22:20

rip

Published by the cheyenne's girls
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 22:01

La viande produite aux Etats-Unis n'est pas seulement bourrée d'hormones et d'OGM.

Depuis qu'une partie importante de la production de maïs du pays sert à faire du carburant pour les voitures (une aberration écologique), le prix du maïs a tellement augmenté que les éleveurs sont partis sur d'autres « solutions » pour nourrir leurs bestiaux.

Et, comme d'habitude, la solution la moins chère est aussi la pire pour notre santé.

Car les éleveurs se sont aperçus qu'ils pouvaient trouver moins cher que le maïs : acheter les rebuts des fabriques de bonbons et de chocolat.

Gommes, sucettes, marshmallows, morceaux de bonbons et de chocolat en tout genre sont mélangés au fourrage des vaches. Et le pire est que… ça marche ! Les éleveurs sont très contents !

Published by the cheyenne's girls
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 21:59
Published by the cheyenne's girls
commenter cet article
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 18:54
Published by the cheyenne's girls
commenter cet article
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 22:18

une specialité irlandaise

120 grammes fromage anglais Chester (pour 1 personne)
6 cl bière d’Ireland Stout
1 tranche pain de mie
un peu poivre de Cayenne
un peu Worcestershire sauce

Préparez les canapés de pain de mie en les faisant dorer légèrement dans du beurre. Faites fondre le fromage dans la bière à petit feu en tournant sans cesse. Assaisonnez. Quand vous avez obtenu une pâte bien lisse, versez-la sur les canapés. Mettez à gratiner au four puis servez immédiatement.

Published by the cheyenne's girls
commenter cet article
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 22:05

Saint Patrick serait né en 393 à Kilpatrick, en Écosse. À l'âge de 16 ans, il fut capturé par des Irlandais et amené sur l'île où il fut réduit en esclavage. Après 6 ans où il pria intensément, il revint en Ecosse.
Dans un rêve, les Irlandais le supplièrent de revenir avec eux. Pendant plusieurs années, Patrick alla se former en Gaule. Quadragénaire, il revint en Irlande pour fonder des couvents et des monastères dans toute l'île.

plusieurs historiens s'accordent à dire que la couleur de Saint Patrick est le bleu et non le vert. Cette teinte de bleu peut toujours être vue sur d'anciens drapeaux irlandais et était utilisée sur les drapeaux de l'Armée Citoyenne Irlandaise
Le vert de la Saint Patrick a fait son apparition en 1798 pendant la rébellion irlandaise quand le trèfle est devenu un symbole du nationalisme.

La Saint-Patrick tombe en pleine période de Carême pendant laquelle les abus en tout genre sont particulièrement mal vus dans la religion catholique. Jusqu'en 1961, une loi imposait aux pubs d'Irlande de fermer ce soir-là.

La fête de la Saint-Patrick compte de nombreux symboles, dont celui du Leprechaun, un petit bonhomme vert de 1 pied (soit environs 33 cm), avec la barbe et les cheveux roux, et qui porte un chapeau haut de forme et des chaussures à boucle. Petit elfe avare, mais qui détient un trésor de pièce d'or et qui a un goût certain pour la boisson. Selon la légende, on peut réussir à forcer un Leprechaun à nous révéler la cachette de son trésor qui se trouve au pied d'un arc-en-ciel, car il doit accorder 3 vœux aux humains qui réussissent à l'attraper, mais attention, il est aussi très rusé et malicieux.

C’est la ville de New York qui abrite la plus grande parade pour la Saint-Patrick, avec plus de deux millions de spectateurs sur la Cinquième avenue, devant les tours du sanctuaire dédié à Saint-Patrick, construit au XIXe siècle dans le style flamboyant. Les premières manifestations de la Saint-Patrick à New York remontent à 1762, quand les soldats irlandais défilèrent dans la ville le 17 mars. Le jour de la Saint-Patrick, la colonie irlandaise de San Francisco organise un grand défilé dans les rues. La statue de l’évêque évangélisateur de l’Irlande est ainsi promenée sur un char décoré aux couleurs nationales.

La fête de Saint-Patrick est célébrée par les Irlandais du monde entier, expatriés ou descendants des nombreux émigrants, et sa popularité s’étend aujourd’hui vers les non-Irlandais qui participent aux festivités et se réclament « Irlandais pour un jour ». Les célébrations font généralement appel à la couleur verte et à tout ce qui appartient à la culture irlandaise : la fête de Saint-Patrick telle que pratiquée aujourd’hui voit les participants, qu’ils soient chrétiens ou pas, porter au moins un vêtement avec du vert, assister à des « parades », consommer des plats et des boissons irlandaises, en particulier des boissons alcoolisées (bières et stout irlandaises, comme la Murphy's, Smithwick’s, Harp ou Guinness, ou des whiskeys, des cidres irlandais, des Irish coffee).

La première célébration connue dans les colonies américaines eut lieu à Boston en 1737, et la première célébration à New York se passa dans la taverne « Crown and Thistle » en 1756.

Les premiers participants américains à cette célébration étaient des hommes fortunés. Toutefois, à la suite de l'indépendance des colonies de la Grande-Bretagne, des Irlandais catholiques de tous les milieux sociaux se trouvèrent de plus en plus attirés aux États-Unis par la promesse de la liberté religieuse, et les festivités de la Saint-Patrick commencèrent alors de prendre un côté populaire.

En 1827, le Parlement britannique modifia la loi entravant l'émigration des Irlandais, et dès 1835 plus de 30.000 d'entre eux arrivaient tous les ans à New York. Ces vagues d'émigrés peu instruits et pauvres constituèrent au tout début une menace pour les Irlandais qui étaient déjà bien établis aux États-Unis en tant que policiers, sapeurs-pompiers et cheminots et qui avaient peur de perdre leur position dans la société, mais la loyauté des nouveau-venus envers leur pays adoptif fit vite disparaître cette menace. Au fur et à mesure de l'accroissement du nombre d'Américains d'origine irlandaise, les festivités de la Saint-Patrick prirent de l'ampleur, tout comme le pouvoir politique des habitants irlandais de grandes villes telles que Boston, New York, Chicago et La Nouvelle-Orléans.

Published by the cheyenne's girls
commenter cet article
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 23:35
  • 180ml d’eau bien chaude
  • 1 cuillère à soupe de café instantané en poudre
  • 250g de beurre
  • 400g de vergeoise brune (ou blonde)
  • 150g de sucre
  • 250g de chocolat min. 50% cacao
  • 300g de farine
  • 5g de levure chimique
  • ½ cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 50g de cacao en poudre non sucré
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 200g d’œufs battus (environ 4 œufs moyens)
  • 30ml d’huile de tournesol (environ 2 cuillères à soupe)
  • 130ml de lait entier

Glaçage chocolat (doublez les quantités si vous souhaitez glacer tout le gâteau)

  • 150g de chocolat min. 50% cacao
  • 60g de beurre
  • quelques petits œufs de pâques pastel (type Mini Eggs Milka)

Préparez le mud cake

Préchauffez le four à 135°. Chemisez un moule de 20cm de diamètre de papier caisson (un cercle de papier cuisson au fond et un bandeau de 10cm de haut autour).

Versez les 180ml d’eau chaude sur le café dans une grande casserole et diluez-le. Versez dedans le beurre en morceaux, les 2 types de sucre et le chocolat en petits carrés. Faites chauffer doucement jusqu’à ce que les ingrédients soient fondus et bien combinés. Ne portez surtout pas à ébullition, les ingrédients doivent fondre mais pas cuire. Laissez refroidir à température ambiante.

Dans le bol du robot pâtissier, versez la farine, le cacao, le bicarbonate, la levure et le sel et mélangez. Dans un autre bol, mélangez les œufs, l’huile et le lait avec une cuillère pour ne pas incorporer d’air. Versez le tout sur le mélange de farine et mélangez quelques secondes.

Ajoutez un quart du mélange de chocolat fondu à température ambiante au mélange. Mélangez énergiquement jusqu’à ce que la préparation soit lisse et souple. Ajoutez encore la moitié du mélange restant et mélangez. Une fois lisse, ajoutez tout la fin du mélange au chocolat et mélangez à nouveau. La pâte est lisse, liquide et relativement fluide.

Versez la pâte dans le moule et enfournez dans le bas du four pour 1h40. Au bout d’1h40, éteignez le four, ouvrez la porte et laissez le gâteau dans le four pendant 10mn.

Une fois sorti du four, emballez le gâteau encore dans son moule dans du papier alu (en faisant attention à ne pas se brûler) et laissez reposer une nuit entière à température ambiante (surtout pas au réfrigérateur). On finit ainsi la cuisson en étuvage.

Décorez le mud cake de Pâques
Le lendemain, démoulez délicatement le gâteau. Faites fondre le chocolat et le beurre au bain-marie ou au micro-ondes. Mélangez à la maryse jusqu’à l’obtention d’un mélange lisse & brillant. Versez le glaçage sur le dessus du gâteau et laissez couler sur le tour*. Ajoutez de petits œufs de pâques tout autour du dessus du gâteau. Laissez prendre 2h à température ambiante avant de dévorer.

Published by the cheyenne's girls
commenter cet article

Présentation

  • : The cheyenne's girls
  • The cheyenne's girls
  • : association de danse country du Coudray Montceaux
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens